Pourquoi et comment lutter contre l'A69 ?

Pourquoi lutter contre l’A69 ?

Car cette autoroute entre Castres et Toulouse, ce n’est pas « que » 62 km de bitume, c’est une artificialisation croissante et étalée, le territoire privatisé et à la merci des entrepôts logistiques, la mort des paysan.nes et du territoire pour laisser place à des zones commerciales et industrielles pour enrichir les plus riches.

NGE/Atosca, concessionnaire du projet autoroutier, fait installer des centrales à bitume dans le Lauragais, près d’écoles et de cours d’eau, sans consulter ses habitant.es, les condamnant à des pollutions chroniques et cancérigènes de l’air, la terre et l’eau

Le Tarn est déjà asséché, déjà balafré d’autoroutes et de zones d’activités commerciales ou industrielles.
Nous ne laisserons ni NGE, ni l’Etat et ses collusions avec le BTP, ni Pierre Fabre s’accaparer les terres une fois de plus. Ce que nous voulons, c’est qu’une partie de ces terres sur lesquelles déjà beaucoup trop d’arbres ont été décimés, alors que le recours judiciaire qui démontrera l’illégalité de ce projet n’a pas encore eu lieu, servent à Une Autre Voie, notre projet alternatif pour la première véloroute nationale de 87 km.

Comment s’est organisé la lutte contre l’A69 ?

Il y a environ un an, quelques centaines de personnes bivouaquaient le long du tracé, sous les étoiles, convaincues qu’on ne pouvait pas laisser les sombres alliances entre industriels et pouvoirs publics faire la loi dans le Tarn. En Avril, nous étions 8000, puis de nouveau 10 000 six mois plus tard où nous avons marché, couru, roulé, grimpé et résisté ensemble à la construction de l’A69. Puis en Décembre, nous renforcions encore le rapport de force en envahissant, à 1500 personnes, l’usine à bitume en construction dans le cadre des journées contre le béton

 ???? Du camping des platanes aux intrusions chez Pierre Fabre ou NGE, des arbres occupés par les…

La suite est à lire sur: lenumerozero.info
Auteur: