Pourquoi l’extrême droite fait bloc derrière Israël ?


Un retournement politique majeur s’opère. Dans l’histoire française, la droite et l’extrême droite ont été les principaux vecteurs de l’antisémitisme, de l’Action Française à l’affaire Dreyfus, de la collaboration pétainiste à la fondation du Front National par d’anciens nazis. Pourtant, cette tendance politique fait désormais bloc derrière Israël. Et si tout cela était en fait logique et cohérent. Explications :


Dès le 7 octobre, alors que l’attaque du Hamas vient de commencer, Eric Zemmour déclare : «le combat d’Israël est celui de notre civilisation», et il assure à l’État colonial son «soutien le plus total». Pourtant, Eric Zemmour est probablement le candidat le plus médiatisé depuis des décennies à avoir tenu des propos ouvertement révisionnistes. Il a réhabilité Pétain, présenté comme «sauveur des juifs de France» alors qu’il les a déportés. Il s’est entouré d’une milice néo-nazie pour la sécurité de ses meetings. Il a également déclaré dans les médias que les enfants juifs victimes de Mohammed Merah «n’appartiennent pas à la France». Il a remis en cause l’innocence du commandant Dreyfus, cible emblématique des antisémites français il y a plus d’un siècle. Éric Zemmour est même allé jusqu’à vanter la «virilité» des nazis dans son livre «Le suicide français» : «Les soldats allemands qui défilent sur les Champs-Élysées sont impressionnants de virilité conquérante».

Son bras droit, Damien Rieu, ancien fondateur de Génération Identitaire, tweete également le 8 octobre : «Israël est l’avant-poste de l’Occident. Ceux qui veulent la détruire veulent aussi nous détruire. Ils ne font aucun distinction».

Le lundi 9 octobre, une marche pour soutenir Israël a lieu à Paris, à l’appel d’organisations juives. En fin de défilé, une partie des manifestants scandent: «Zemmour président». L’ancien candidat acclamé est salué chaleureusement…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B