Pourquoi Macron rage dans son palais

Aujourd’hui dans son flash, Le Média s’est intéressé à Emmanuel Macron et à ce qui ressort des comptes-rendus sur sa réunion de crise hier à l’Elysée avec ses ministres et collaborateurs. Après une défaite qu’il refuse de voir comme le début d’une crise politique et qu’il décrit comme un “incident parlementaire”, Macron a confié une mission impossible à son gouvernement : faire aboutir d’ici Noël, un “compromis” au sein d’une Commission mixte paritaire réunissant sept députés et sept sénateurs.

Nous reviendrons sur les suite du bad buzz que vient de subir la députée Nadia Hai qui débattait sur LCP avec l’élu RN Thomas Ménagé après avoir dit : “vous avez décidé de sanctionner un texte dont vous souhaitez débattre depuis 40 ans, nous vous l’offrons sur un plateau d’argent”. La rédaction se demande: jusqu’à quand ceux qui nous gouvernent considéreront le RN comme un parti raisonnable et républicain les jours pairs et comme une menace fasciste les jours impairs ?

Comme tous les jours, le point quotidien sur l’actualité qui entoure le conflit entre Israël et la Palestine. Hier soir, autour de minuit heure de Paris, deux jours de débats à l’assemblée générale des Nations Unies ont été sanctionnés par un vote. Parmi les 193 pays membres, 153 se sont prononcés pour demander « un cessez-le-feu humanitaire immédiat » à Gaza. Une mesure qui intervient alors que de nouvelles frappes ont été signalées sur un hôpital et un bâtiment de l’agence de l’ONU pour les réfugiés.

Enfin nous reviendrons sur la COP 28 qui prend fin avec 24 heures de retard. Finalement, les pays représentés se sont entendus sur une “transition” à venir hors des énergies fossiles. De ce sujet et d’autres, on en parle dans ce nouveau bulletin d’actu façon Le Média.

La suite est à lire sur: www.lemediatv.fr
Auteur: Le Média