"Prières de CE2" : quand un maire, une rectrice et des médias “ mainstream ” racontent n'importe quoi — Jérôme HENRIQUES

Sur son compte X (anciennement Twitter) le maire de Nice écrit : « Avec la rectrice Natacha Chicot, nous dénonçons les graves atteintes à la laïcité qui se sont déroulées dans une école de Nice où deux élèves de CE2 ont organisé une prière dans l’enceinte de l’établissement. Notre devoir est de ne jamais laisser passer ces comportements. »

Le soir même, Christian Estrosi et la rectrice publient un communiqué de presse dans lequel ils expliquent : « Le principe de laïcité est un principe de la République qui ne peut en aucun cas être contesté. Il s’impose à tous, dans toutes nos écoles publiques, sur le temps de classe comme sur le temps périscolaire. Nous ne laisserons rien passer. Notre République laïque que nous défendons et en laquelle nous croyons est notre socle collectif ».

Le maire et la rectrice indiquent avoir mobilisé l’adjoint délégué à l’Éducation ainsi que la directrice de l’école concernée afin de « convoquer et recevoir sans délai les parents … pour rappeler les principes fondamentaux de la laïcité ».

L’affaire est répercutée au niveau national par l’éventail des médias de droite : Cnews, Europe1, Le Figaro, Le JDD, Valeurs Actuelles … Tous reprennent l’information sans vérifier les faits (alors que ce principe est considéré comme fondamental dans la déontologie du journalisme), sans même prendre aucune précaution d’usage (l’emploi d’une formulation au conditionnel par exemple).

Boulevard Voltaire se risque même à un article « d’analyse », regrettant que cette affaire n’aille pas plus loin (que la simple notification d’un « avertissement » aux enfants et l’obtention d »excuses » de la part des parents) et présentant presque Estrosi comme un affreux gauchiste.

Sauf que … cette histoire est complètement bidon. En réalité, les enfants ne sont même pas musulmans et ne faisaient que jouer à des jeux. Selon le père d’un de l’un d’eux : « Les écoliers invoquaient un…

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: Jérôme HENRIQUES