Protection des océans : plus de 500 projets de sensibilisation et protection lancés en deux ans

« Depuis 2021, beaucoup a été accompli autour des trois axes clé que nous avons définis : comprendre, éduquer, protéger. Plus de 500 projets sont en train d’être mis en œuvre dans une soixantaine de pays et plus d’un milliard de dollars a été mobilisé », a déclaré Mme Azoulay dans son discours d’ouverture, saluant ces efforts « significatifs ».

« Mais il reste encore beaucoup à faire. C’est pourquoi nous devons continuer à investir dans la science, éduquer, alerter, sensibiliser. Seule une mobilisation maximale permettra de sauver les océans », a souligné la cheffe de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Plus de 1.500 personnes, dont des chefs d’État et de gouvernement, des experts, des ONG, et des représentants du secteur privé, participent à cette Conférence sur les océans organisée par l’UNESCO et l’Espagne du 10 au 12 avril à Barcelone, l’un des plus importants événements mondiaux consacrés à l’océan cette année.

La montée du niveau de la mer provoque des inondations régulières dans les habitations au Bangladesh.

Une feuille de route mondiale pour les océans

La conférence doit contribuer à élaborer la feuille de route mondiale pour les océans, pour les cinq prochaines années, qui doit couvrir l’ensemble des défis de la Décennie des océans, y compris les plus cruciaux tels que le climat, la biodiversité marine, les catastrophes naturelles, la pollution, les ressources marines et l’alimentation. 

Elle doit également jeter les bases d’une gestion durable des océans, en stimulant l’innovation fondée sur la science et en développant l’économie bleue, à l’échelle locale comme mondiale, en ne laissant personne de côté.

Lors de la conférence, l’UNESCO et 13 villes* ont annoncé la création de la plateforme « Les villes avec l’océan », une nouvelle alliance entre…

La suite est à lire sur: news.un.org
Auteur: Nations Unies FR