Résister par l’art


Amal Abu Al-Sabah est une jeune artiste palestinienne de 26 ans qui vit dans la bande de Gaza. Elle fait partie de ces centaines de milliers de palestiniens déplacés de force par l’armée d’occupation israélienne vers le sud de l’enclave.


Amal a fui à Rafah, ville accolée à la frontière égyptienne, là où les gazouis s’entassent et sont contraints de vivre dans un camp de réfugiés, dans des conditions sanitaires désastreuses.

Chaque jour depuis le 7 octobre, malgré les bombardements, l’artiste passe son temps libre à peindre dans les décombres de Gaza. Elle transforme les ruines en toile d’expression géante pour lutter contre l’oubli et la tentative d’effacement du peuple palestinien, une façon de résister à l’opération de nettoyage ethnique et au génocide perpétrés par l’État israélien.

«Je n’ai pas recherché des zones restées intactes, bien au contraire. J’ai recherché des maisons détruites avec des civils innocents à l’intérieur, comme cette maison, où plus de 10 corps ont été retirés des décombres», confiait l’artiste au journaliste Rhys Jones. L’art contre la barbarie coloniale pour documenter les souffrances de la population de Gaza.

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B