Retour sur le rassemblement en soutien aux personnes mises causes dans l'affaire Lafarge

Un rassemblement de soutien accompagné de prises de paroles s’est tenu devant le tribunal à l’appel du collectif de soutien aux mises en cause de l’affaire Lafarge et du comité local des Soulèvements de la terre 13.

Une soixantaine de personnes étaient présentes, déterminées à montrer leur soutien aux mises en examen ainsi qu’à la mobilisation contre la criminalisation des luttes écologistes

Plusieurs prises de paroles ont permis de mettre en lumière les multiples aberrations qui accompagnent ces mises en examen.

Affaire Lafarge | Criminalisation des droits.

Un membre de la LDH prend la parole pour rappeler, face aux crises actuelles, la une fuite en avant du pouvoir qui cherche à opérer à un contrôle social massif des sociétés, couplé à un affaiblissement de la justice. Cet affaiblissement est traduit par le recours de plus en plus systématique au délit d’intention et au délit d’opinion, au détriment de la présomption d’innocence. Il souligne également un deux poids, deux mesures entre les militant.es écologistes et les agriculteur.ices de la FNSEA. Cette différence de traitement montre que l’appareil répressif n’a pas pour rôle d’identifier les auteurs d’une infraction mais bien de neutraliser des opposant.es politiques. Pour finir, il insiste sur la criminalisation toujours plus grande de la désobeissance civile pourtant garantie par la constitution européenne.

Affaire Lafarge | La répression des luttes – prise de parole d’un membre du comité Affaires Sensibles de Lyon.

Le comité replace « l’affaire Lafarge » dans un contexte de répression des luttes de plus en plus violent : les Gilets jaunes, les émeutes pour Nahel, la lutte pour la Palestine, les dissolutions etc. Puis, il rappelle que malgré ce qu’ont subi les personnes arrếtées dans cette affaire, les actions contre le béton se sont multipliées : « à la date d’anniversaire de l’invasion de l’usine de Bouc-Bel-Air, une…

La suite est à lire sur: rebellyon.info
Auteur: