Stanislas : l’entre-soi des piscines


La «laïcité» et la «République» sont des concepts vides, qui ne servent plus qu’à stigmatiser les musulmans, les pauvres et les opposants. La preuve : les sénateurs vont patauger dans les piscines d’une école privée catholique, pointée depuis des années pour ses valeurs réactionnaires et intégristes.


Stanislas, c’est cet établissement scolaire d’extrême droite réservé à la grande bourgeoisie parisienne. On en entend beaucoup parler car l’éphémère Ministre de l’Éducation a eu le bon goût d’y scolariser ses rejetons. La devise de Stanislas laisse peu de place au doute sur l’idéologie qui y règne : «Français sans peur, chrétien sans reproche». On ne peut pas faire plus clair en terme «d’atteinte à la laïcité».

Depuis des années, des élèves et des journalistes dénoncent les idées misogynes diffusées dans cette école, la séparation des filles et des garçons, les discours anti-IVG, les cas de violences sexuelles, d’homophobie ou de mauvais traitements. Des inspecteurs de l’éducation ont aussi tiré la sonnette d’alarme… S’il s’agissait d’une école privée musulmane, elle serait immédiatement fermée, sa direction poursuivie et fichée S pour radicalisation et séparatisme. Chez Stanislas, c’est tout l’inverse.

Non seulement une Ministre y a scolarisé ses enfants, mais l’établissement est généreusement financé par l’argent public. Valérie Pécresse, qui gère la région Île-de-France et donc le budget des lycées, a décidé de donner des sommes colossales à Stanislas, allant bien au-delà des «obligations légales». La région a versé près de 1,8 million d’euros en 2023 au collège-lycée, offrant, en plus des «dotations de fonctionnement», des centaines de milliers d’euros de subventions bonus. Tout ça alors que les lycées publics tombent en ruines !

Stanislas ne manque pourtant pas de moyens. Situé dans l’un des quartiers les plus chics de Paris,…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B