« Steaks végétaux » : revers judiciaire pour le lobby de la viande

Interbev, qui représente la filière bovine, accusait un fabricant de steaks végétaux de tromperie. La justice l’a débouté. Coup dur pour le gouvernement qui s’apprête à réglementer le secteur en usant du même argument. C’est la fin d’un feuilleton judiciaire qui a duré plus de cinq ans, et celle d’une question redondante. La justice s’est prononcée : la confusion entre steaks de viande et « steaks végétaux » n’existe pas dans la tête du consommateur. Ces derniers, bien qu’à base de protéines végétales, (…)

Lire la suite


Info

/
Alimentation

La suite est à lire sur: reporterre.net
Auteur: Benjamin Douriez