Taïwan appelle Pékin à "respecter les résultats de l'élection" présidentielle

Taïwan a appelé dimanche la Chine à « respecter les résultats de l’élection » présidentielle remportée la veille par Lai Ching-te, qui affirme que l’île est de facto indépendante et promet de la défendre face aux menaces de réunification.

« Le ministère des Affaires étrangères appelle les autorités de Pékin à respecter les résultats de l’élection, à faire face à la réalité et à renoncer à réprimer Taïwan », selon un communiqué du ministère taïwanais.

Affirmant avoir reçu les félicitations de « plus de 50 pays dont 12 alliés diplomatiques », le ministère a dénoncé les « commentaires absurdes et erronés » des autorités chinoises.

Plus tôt dimanche, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères avait affirmé sur le réseau social X que « quels que soient les changements qui surviennent à Taïwan, le fait fondamental qu’il n’y a qu’une seule Chine dans le monde et que Taïwan fait partie de la Chine ne changera pas ».

Dès samedi soir, le pays communiste, qui considère Taïwan comme l’une de ses provinces à réunifier par la force si nécessaire, avait affirmé que ce vote « n’entravera(it) pas la tendance inévitable d’une réunification avec la Chine ».

« Nous nous (…) opposerons fermement aux activités séparatistes visant à l’indépendance de Taïwan ainsi qu’à l’ingérence étrangère », a prévenu Chen Binhua, porte-parole du bureau chinois responsable des relations avec Taïwan.

Au terme d’une campagne marquée par une forte pression diplomatique et militaire de la Chine, le vice-président sortant Lai Ching-te, 64 ans, a remporté l’élection présidentielle à un tour avec 40,1% des voix.

Il prendra ses fonctions le 20 mai, aux côtés de sa vice-présidente, Hsiao Bi-khim, ancienne représentante de Taipei à Washington.

Issu du Parti démocrate progressiste (DPP) comme la présidente sortante Tsai Ing-wen – qui ne pouvait se représenter après deux mandats -, Lai Ching-te a promis de…

La suite est à lire sur: www.la-croix.com
Auteur: