Tel Aviv : mobilisations contre Netanyahou

Samedi 30 décembre, des milliers de personnes ont manifesté à Tel Aviv pour le retour des otages et pour le départ de Netanyahou et son gouvernement d’extrême droite. Ces mobilisations sont régulières depuis le 7 octobre, et Netanyahou sait qu’il est en sursis. Mais tant que la guerre dure, il reste en place. Il a donc tout intérêt à faire durer le massacre et à alimenter l’escalade meurtrière.

Plus intéressant, le même jour, et pour la première fois, des manifestant-es ont publiquement accusé leurs dirigeants de commettre un génocide. Ces personnes courageuses ont déployé une banderole «Free Gaza» ainsi que des pancartes contre la guerre et en solidarité avec les victimes palestiniennes. Des slogans dénonçant le «génocide» et appelant à l’égalité des droits entre juifs et arabes ont aussi été lancés.

Ces manifestant-es israélien-nes sont encore très minoritaires. Le pays est sous la coupe d’un gouvernement fasciste, les médias diffusent la propagande de guerre en continu, la stratégie du choc est utilisée pour gouverner, les opposant-es sont réprimé-es… Il faut donc beaucoup de lucidité et de courage pour s’exprimer ainsi. Il n’y a qu’à voir comment, en France, en temps de paix, une énorme majorité de personnes croient et relaient les manipulations les plus immondes de Cnews et BFM.

Cette protestation pour la paix à Tel Aviv est donc encore faible, mais elle gagne peu à peu en influence. Ces voix sont cruciales, car seule une opposition massive et interne pourra peut-être stopper la folie des colons assoiffés de sang. La bataille militaire à Gaza et en Cisjordanie est d’une asymétrie absolue, et donc sans issue possible autre que politique.

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B