« Tiny Desk » : petit bureau et grandes musiciennes

Depuis 2008, la station nationale de radio publique des États-Unis NPR organise une série de concerts intitulée Tiny Desk. Le concept : accueillir des musiciens confirmés ou encore confidentiels dans un décor de bureau pour des prestations intimes. Depuis la création du programme, la liste des musiciens qui s’y sont produits est impressionnante et éclectique : Bill Frisell, Lizzo, Raphael Saadiq, Sheryl Crow, Alicia Keys, The Smile, Sting ou encore Christian McBride. Chaque nouveau numéro est un petit événement et les morceaux interprétés sont souvent réarrangés pour s’adapter à la promiscuité induite par le studio.

Aux États-Unis, le mois de juin est placé sous le signe de la musique noire américaine et Tiny Desk a décidé cette année de présenter le travail de musiciennes. C’est la chanteuse nigériane Tems qui a lancé le cycle avec un concert introduisant son premier album. Ont suivi la rappeuse de Philadelphie Tierra Whack pour une prestation sans artifice, l’explosive chanteuse de gospel Kierra Sheard dans un bureau bondé incluant chœurs et cuivres, et la plus connue Meshell Ndegeocello, dorénavant davantage cheffe d’orchestre que bassiste, pour un hommage à James Baldwin alliant récitations de textes de l’écrivain et nouvelles mélodies ­planantes.

Toutefois, parmi l’ensemble des concerts pour l’instant proposés, deux retiennent particulièrement l’attention. D’un côté, Lakecia Benjamin a offert une prestation bluffante. Prodige du saxophone alto, mais aussi chanteuse, elle offre un set d’un quart d’heure qui laisse pantois quant à la diversité et à la maîtrise de ses influences. Aux manettes de son quintet, celle qui a longtemps été accompagnatrice, de Stevie Wonder ou d’Alicia Keys, montre avant tout…

La suite est à lire sur: www.politis.fr
Auteur: Pauline Guedj