Toujours plus vite vers le désastre : chronique d’un capitalisme suicidaire


Poissons du Golfe, lait de Nouvelle-Zélande et glace du Groenland


Il y a les beaux discours sur la «sobriété énergétique», la «transition climatique» ou le «capitalisme vertueux» et il y a les actes. Les dirigeants et les capitalistes multiplient les choix suicidaires les plus scandaleux qui soient. À tel point que l’on peut se demander s’il ne s’agit pas de provocations délibérées :

Poissons du golfe

À Lorient, dès cette année 2024, des tonnes de poissons venus du sultanat d’Oman, à plusieurs milliers de kilomètres dans le Golfe Persique, pourront être amenés par avion pour être vendus dans ce port de pêche breton ! Des responsables du port de pêche de Lorient veulent «développer leur activité à l’étranger. Dans le cadre d’un consortium omano-français, le deuxième port de pêche français va investir dans le développement d’un ensemble portuaire de 250 hectares, au sud du sultanat d’Oman» écrit le quotidien Ouest-France qui ajoute que «sur la criée du port, des poissons en provenance du sultanat feront peut-être bientôt leur apparition».

Une folie promue par la société Ker’Oman qui a décroché un appel d’offres pour concevoir et gérer ce nouveau port dans le sultanat. Son responsable explique : «L’avion, c’est un transport normal pour du poisson aujourd’hui.» La «normalité» est désormais de faire venir par les airs des poissons de l’autre bout du monde plutôt que de consommer ceux pêchés localement. Cela alourdirait «de 10 fois l’empreinte carbone du poisson» alertent des écologistes, et les pêcheurs lorientais craignent une mise en concurrence désastreuse.

Lait de Nouvelle-Zélande

Le Parlement Européen a approuvé, mercredi 22 novembre, à une large majorité, la ratification d’un accord de libre-échange entre l’Union Européenne et la Nouvelle-Zélande. Celui prévoit de faciliter les «échanges commerciaux» entre l’Europe et cette île située à 20.000…

La suite est à lire sur: contre-attaque.net
Auteur: B