Trump jugé "inapte" à la présidence par un deuxième Etat américain

L’Etat américain du Maine a annoncé jeudi que Donald Trump ne figurerait pas sur les bulletins de la primaire républicaine en vue de la présidentielle de 2024, une semaine après une décision similaire dans le Colorado, en lien avec l’assaut du Capitole en 2021.

« Il n’est pas apte à la fonction de président » au titre du 14e amendement de la Constitution, qui exclut de toute responsabilité publique les personnes s’étant livrées à des actes d' »insurrection », a déclaré dans un document officiel la secrétaire démocrate de l’Etat du Maine Shenna Bellows, chargée de l’organisation des élections.

« Je n’arrive pas à cette conclusion à la légère », a-t-elle confié dans ce document, estimant que l’assaut du Capitole, siège du Congrès américain, a été commis « sur ordre, en toute connaissance et avec le soutien du président sortant ».

La décision sera « suspendue » en cas de contestation judiciaire, a-t-elle précisé.

Ce qui devrait être le cas, le porte-parole de Donald Trump ayant annoncé, dans la foulée, la volonté de l’homme d’affaires de contester en justice la décision. Cette dernière pourrait faire l’objet d’un recours final devant la Cour suprême des Etats-Unis.

Donald Trump a rapidement condamné une décision prise selon lui par « une gauchiste radicale », « ardente partisane » de Joe Biden, l’actuel président et prochain candidat démocrate, sauf surprise, à l’élection de 2024.

« Nous assistons en direct à une tentative de vol d’une élection et à la privation du droit de vote de l’électeur américain », a encore dénoncé Donald Trump via son équipe de campagne.

Le milliardaire républicain avait…

La suite est à lire sur: www.la-croix.com
Auteur: