Un camp de réfugiés hors-norme risque de provoquer un incendie meurtrier dans la plus grande forêt des îles d’Egée

Il aura fallu rouler quelques 26 km, depuis Mytilène, capitale de l’île de Lesbos, pour arriver à proximité du site de Vastria. À perte de vue, des centaines de milliers de pins habillent l’île jusqu’aux montagnes de Tavros. 

Classée Natura 2000, étendue sur plus de 30 000 hectares et encerclée par tout autant de surface d’oliveraies, la pineraie de Lesbos constitue la plus grande forêt des îles d’Egée-Septentrionale. Le lieu abrite aussi plusieurs espèces d’oiseaux « rares et uniques », comme la cigogne noire, une espèce protégée.

Une des cigognes noire résidente de la foret a été prise en photo à 500 mètres de l’entrée du chanKer. – Crédits : Christos Tsivgoulis

Mais dans ce cadre paisible et isolé, l’odeur ambiante de résine, propre au pins, trahit leur particularité : une haute inflammabilité. 

« Avec les vents que nous avons parfois ici, on peut s’imaginer la vitesse à laquelle pourrait se propager un incendie », note Christos Tsivgoulis, président de la communauté de Komi, localité proche de la forêt. « Comment peut-on une seconde y avoir pensé un camp de réfugiés ? »

C’est pourtant bien ici, sur le lieu-dit de Vastria, au cœur de cette forêt protégée et hautement inflammable, que le gouvernement grec a choisi de construire, depuis un peu plus d’un an, le plus grand camp fermé de migrants d’Europe. Déjà bien apparent, le chantier s’érige sur une trentaine d’hectares, encerclé par les milliers d’arbres adjacents. 

Mais à seulement quelques mois de l’ouverture théorique du camp, maintes fois reportée, le chantier se heurte à une forte opposition des habitants et des collectivités locales. Depuis le début du chantier, en janvier 2022, plusieurs rassemblements, parfois houleux, se sont organisés sur l’île. 

Rassemblement d’opposants au projet sur le site de Vastria, au tout début du chanKer, en février 2022. – Crédit : Christos Tsivgoulis

À…

La suite est à lire sur: lareleveetlapeste.fr
Auteur: La Relève et La Peste