Un militant juif français pour la paix convoqué pour « apologie du terrorisme » !

Traquer/ignorer/dénigrer les juifs de gauche anti-colonialistes et médiatiser/valoriser les juifs pro-extrême droite et colonialistes, c’est la politique du gouvernement et le choix des médias dominants.

L’UJFP visée par la répression macroniste est connue dans la région, où des conférences sur le sionisme et le colonialisme d’Israël avaient eu lieu.


Un militant juif français pour la paix convoqué pour « apologie du terrorisme » !

UN MILITANT JUIF FRANÇAIS POUR LA PAIX CONVOQUÉ POUR « APOLOGIE DU TERRORISME »

– « C’est la première fois qu’une association juive, qui combat le racisme sous toutes ses formes et qui œuvre pour une paix juste et pour l’égalité des droits en Israël-Palestine est visée » –

Dans le renversement total et sidérant du réel que nous vivons actuellement, l’extrême droite pétainiste accuse la gauche d’antisémitisme, et des militants juifs et juives anticolonialistes peuvent être convoqués pour apologie du terrorisme !

Si les médias français donnent la parole en permanence aux porte-paroles de Tsahal et aux relais français de la propagande israélienne, on n’entend jamais la parole des juifs et juives de France solidaires du peuple palestinien. Comme s’il y avait, dans la communauté juive, un consensus pour soutenir l’État colonial et ses crimes.
Pourtant, depuis 30 ans, l’Union Juive Française pour la Paix milite pour le droit du peuple palestinien, contre le racisme et contre l’occupation israélienne. Ses membres ont, pour certains, des proches ayant été déportés ou ayant subi les persécution du régime de Vichy. Depuis le début des bombardements de Gaza, ces militant-es sont mobilisé-es, et subissent la répression.

Le 7 juin 2024, le directeur de publication du site de l’UJFP a été « convoqué du jour au lendemain sous menace de garde à vue s’il refusait de s’y présenter ; il a été à nouveau convoqué précipitamment du jour au…

La suite est à lire sur: ricochets.cc
Auteur: