Un trafic illicite de bois vers la Chine condamné grâce à des citoyens « enquêteurs »

Un trafic illégal de bois vers la Chine

Au mois d’avril 2024, La Relève et La Peste vous rapportait comment des habitants du département francilien des Yvelines, regroupés sous les associations « Sauvons les Yvelines », JADE et « Sauvons la Tournelle », ont mené une véritable enquête pour mettre à jour une filière d’exportation illégale de bois vers le continent asiatique. Les entreprises forestières y vendaient le bois trois fois plus cher qu’en France.

Ce lundi, le tribunal correctionnel de Versailles a rendu son jugement : le prévenu a été déclarés coupable. Il a jusqu’au 3 juillet pour faire appel. Cependant, le « jugement est à moitié satisfaisant » pour les associations à l’origine de la plainte car il n’a porté que sur l’aspect vol de bois avec ou sans abus de faiblesse sur personnes âgées.

« Tout le reste, c’est-à-dire destruction de l’environnement, des forêts, des sols, des zones humides, de la flore, de la faune avec destruction des espèces protégées et de leurs habitats, les coupes rases avec le côté irréversible de l’impact, la destruction des chemins avec création d’ornières, n’ont pas été pris en compte » précise Philippe Heurtevent, président de l’association « Sauvons les Yvelines » pour La Relève et La Peste

Les associations avaient réclamé 160 000 euros de préjudice écologique, en se basant sur une estimation de l’ONF, mais ont été déboutées. Elles ont tout de même obtenu 4 000 euros de dommages et intérêts chacune. Quant aux propriétaires des parcelles, ils percevront une indemnité de 31 000 euros. Les arbres centenaires, eux, sont perdus à jamais.

La négligence des services de l’État

De la même façon, l’aspect administratif tel que le respect des règlementations en vigueur, des DP (Demande Préalables de Travaux), rédactions correctes des demandes, marquage des arbres, identification des essences autorisées à être…

La suite est à lire sur: lareleveetlapeste.fr
Auteur: La Relève et La Peste