Une conception élargie des luttes de classes — Renato CAPUTO, Holly GOLIGHTLY

Domenico Losurdo, rappelant le célèbre incipit du Manifeste du parti communiste de Marx et Engels « l’histoire de toutes les sociétés qui ont existé jusqu’à présent est l’histoire des luttes de classes », souligne le pluriel utilisé par les auteurs, qui parlent de « luttes de classes ». A partir de là, Losurdo développe l’une des thèses centrales de son texte La lutte des classes : le conflit « entre le prolétariat et la bourgeoisie n’est qu’une des luttes de classes » [1] qui traversent l’histoire universelle. Losurdo, se référant à nouveau au Manifeste du parti communiste, montre qu’historiquement, les luttes de classes ont pris des formes différentes « à différentes époques historiques, dans différentes sociétés, dans les différentes situations qui se sont progressivement créées » [2].

Sans aucun doute, Marx et Engels accordent une grande importance à la lutte du prolétariat contre la bourgeoisie, mais c’est dans le Manifeste du parti communiste lui-même, poursuit Losurdo, que les auteurs revendiquent l’importance de la libération nationale de la Pologne, tout comme, dans d’autres écrits, ils se déclarent en faveur de l’indépendance de l’Irlande par rapport à la domination britannique. Même le Discours inaugural de l’Association internationale des travailleurs, fondée en 1864 [3], qui, comme le Manifeste, se termine par une exhortation à l’internationalisme, accorde une large place à « une « politique étrangère » qui empêcherait le « meurtre de l’héroïque Pologne » ainsi que de l’Irlande et d’autres nations opprimées, qui œuvrerait à l’abolition de l’esclavage des Noirs aux États-Unis, qui mettrait fin aux « guerres de piraterie » de l’ »Occident européen » dans les colonies » [4]. Nous nous trouvons ici face à une autre forme que prend la lutte des classes, à savoir la lutte pour l’émancipation des nations opprimées qui, selon Losurdo, « n’est pas moins importante que la lutte pour…

La suite est à lire sur: www.legrandsoir.info
Auteur: Renato CAPUTO, Holly GOLIGHTLY