Vague de chaleur : la France étouffera encore ce week-end

La vague de chaleur se poursuit en France. Vendredi 17 juin, 14 départements ont été placés en vigilance rouge canicule, et 56 autres en vigilance orange. Les régions concernées vont du Sud-Ouest au Pays de la Loire, ainsi que la moyenne vallée du Rhône. « Des records de températures minimales et maximales devraient être battus vendredi et samedi [18 juin]  », souligne Météo France.

Selon le service de météorologie, l’épisode caniculaire va s’intensifier ce week-end : la nuit de vendredi à samedi devrait être la plus chaude de l’incident. Les températures grimperont encore samedi après-midi, « sur l’axe Sud Aquitaine, Poitou-Charentes, Vendée ». La situation ne devrait prendre fin que dimanche 19 juin, date à laquelle une dégradation orageuse est attendue. Elle devrait (enfin) conduire à une baisse des températures.

D’ici là, il faudra s’armer de patience. Et rester prudents : « La chaleur a un effet immédiat sur l’organisme, dès les premières augmentations de température », rappelle le ministère de la Santé. Il recommande de rester au frais, de boire de l’eau, et de préférer des activités sans effort. Comme le souligne l’Ademe, l’Agence de la transition écologique, utiliser la clim’ est une fausse bonne idée. Le gouvernement a également mis en place un « numéro vert » pour obtenir davantage de conseils et d’informations.

Il est par ailleurs nécessaire de veiller à l’alimentation et l’hydratation de ses animaux. La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) invite les Français à appliquer quelques gestes simples pour porter secours à la faune sauvage, comme « installer chez soi des récipients peu profonds (3-4 cm) remplis d’eau, à l’ombre, dans les jardins ou sur les balcons ».

Pas d’école dans certains départements

Afin de respecter la recommandation de rester au frais, le ministère de l’Éducation a annoncé de son côté que les écoliers et les collégiens n’étaient pas obligés de se rendre en classe, vendredi 17 juin, dans les départements placés en vigilance rouge. Les lycéens ne sont pas concernés, et les établissements maintiennent l’accueil des élèves. Les épreuves d’examens (brevet ou baccalauréat) sont censées se dérouler normalement, en veillant à ce que les enfants aient accès à une source d’hydratation.

Même chose pour les travailleurs. Le ministère du Travail rappelle que les employeurs sont tenus de prendre plusieurs précautions nécessaires, comme renouveler l’air des locaux, mettre à…

La suite est à lire sur: reporterre.net
Auteur: Justine Guitton-Boussion Reporterre