[Venarey-les-Laumes] L214 dénonce les conditions d'abbatage à l'abattoir et porte plainte contre l'Etat

Suite aux images révélées par L214 le jeudi 11 avril, les services de la préfecture de la Côte-d’Or se sont rendus le même jour à l’abattoir Bigard de Venarey-les-Laumes. Dans un communiqué, la préfecture annonce un audit et la suspension provisoire des abattages des veaux et des bovins de grand gabarit. Communiqué de l’association L214 du 11 avril

Des mesures dérisoires au regard des graves infractions observées sur les images, en particulier les animaux libérés de leur contention encore conscients qui se débattent jusqu’après leur suspension. Une non-conformité majeure déjà constatée en 2016 et qui aurait dû être sanctionnée par les services vétérinaires de l’État présents quotidiennement sur place.

En conséquence, L214 engage un recours contre l’État pour manquement à sa mission de contrôle.

La préfecture de Côte-d’Or contrôle un abattoir… contrôlé quotidiennement par ses propres services

Informé de l’enquête à paraître, le préfet de la Côte-d’Or a annoncé la veille dans un communiqué prendre « des mesures immédiates ». Les mesures immédiates en question : envoyer sur place le directeur départemental de la DDPP21 « afin d’évaluer la situation et la nécessité de mettre en œuvre des mesures correctives ».

Dans le même communiqué, la préfecture rappelle pourtant que « cet abattoir fait l’objet d’un contrôle permanent par la Direction départementale de la protection des populations de Côte-d’Or (DDPP21 – ex services vétérinaires) chargée de l’application de la réglementation relative à la protection animale ». Alors pourquoi ces infractions n’ont-elles pas été corrigées par les agents vétérinaires présents quotidiennement à l’abattoir ?

Le ministère de l’Agriculture envisage le contrôle vidéo dans les abattoirs

Le ministère de l’Agriculture envisage le contrôle vidéo « comme une des réponses à apporter pour lever le climat de…

La suite est à lire sur: dijoncter.info
Auteur: